Les mathématiques du Président de l’Université de Franche-Comté :

PLUS d’étudiants = MOINS d’heures de cours et MOINS de profs

Alors que la Fac de Lettres gagne des étudiants, le Président de l’UFC n’accorde pas les moyens nécessaires pour proposer un encadrement et un nombre d’heures de cours appropriés. 

En ce moment, alors que des discussions se tiennent au sein de l’Université concernant l’offre et les modalités de formation proposées à partir de la rentrée 2017, la communauté étudiante et enseignante constate que des postes d’enseignants vacants ne seront pas pourvus et, faute de budget suffisant, la Direction de la Fac de Lettres est contrainte de diminuer le nombre d’heures de cours sur l’année, notamment en première année, quand les étudiants ont le plus besoin d’encadrement.

Conséquences, si la Présidence de l’Université reste sur ses positions, dès la rentrée 2017 :

  •  des conditions d’études dégradées pour les jeunes Francs-comtois: moins d’heures de cours, moins d’encadrement – et probablement, un jour, moins de formations possibles (donc la nécessité, pour suivre certaines études de partir de Besançon et de se diriger vers une autre ville universitaire)
  •  la nécessité à court terme de limiter le nombre d’étudiants inscrits dans les filières les plus chargées
  •  une année universitaire plus courte, avec des répercussions économiques pour la ville

Vous voulez que vos enfants puissent étudier dans notre région dans des conditions qui permettront leur réussite?